Menu
À la découverte
de soi ...
Actualités
  • Nouveaux ateliers 2018
    1- Apaiser les pensées stressantes   « Nous ne sommes pas perturbés par les faits mais par notre perception de ceux-ci. » Épictète Chaque fois que nous éprouvons...
  • Atelier Jeu du Roi-Reine
    Le sentiment interne de légitimité est une composante importante de la confiance en soi. Le Jeu du Roi est une technique basée sur le principe des Constellations Systémiques et sur le concept...
  • Conférence Psy et Cinéma
    Nous avons participé à la Journée "Psy et Cinéma" organisée par l'association AIRE le 19 mars dernier à Paris. Le film qui était proposé était "Caché"...
  • Pascal Bourdon, praticien en analyse bioénergétique Lille - Nord (59)
    Pascal Bourdon, thérapeute en analyse bioénergétique et Valérie Monteil, psychanalyste rêve éveillé, vous reçoivent pour : des thérapies individuelles, des thérapies...
  • Thérapie de couple Lille
    Vous êtes un couple en crise et vous souhaitez entreprendre une thérapie ?   Le cabinet vous propose des séances de thérapie pour déceler et résoudre vos problèmes de...
Thérapies psycho corporel LilleEn savoir plus
Thérapie individuelle
Valérie Monteil, vous propose un travail de psychanalyse s'appuyant sur la technique du rêve éveillé.   L’Analyse Intégrative Rêve Éveillé (A.I.R.E.) est...
En savoir plus
Thérapie de couple
A tout moment de la vie, chacun peut rencontrer des difficultés au sein de son couple (jalousie, routine, infidélité, manque de dialogue, problèmes familiaux, difficultés sexuelles...). Ces...
En savoir plus
Gestion du stress
Certifié pour la méthode TRE (Tension Releasing Exercises), Pascal Bourdon vous reçoit pour des séances individuelles et anime des ateliers collectifs réguliers en gestion du stress.         La...
En savoir plus
Développement personnel
Vous voulez commencer un travail personnel ? Mieux comprendre votre fonctionnement et celui des autres ? Vous désirez améliorer votre qualité de vie et vos relations ?   Deux modes d'intervention.   1-Travail...
En savoir plus

Explorer et développer sa puissance intérieure : Le Jeu du Roi-Reine

L'art de bien se disputer

Tantra pour Couple

Les croyances qui minent la vie d’un couple…

L’élément humain, un livre de Will Schutz

Le couple et l’intimité : Comment la développer ?

Est-ce que c’est vrai ? La méthode de Byron Katie

Infidélité : Le couple peut-il y survivre ?

Le "Jeu du Roi" est une méthode mise au point par Dominique Vincent, qui en a fixé les protocoles de base.

Cette technique permet d'explorer sa manière d'habiter sa puissance intérieure. Elle présente ainsi une voie pour développer la confiance et l'affirmation de soi.
Si le principe de déroulement est simple, comme toutes les méthodes efficaces, la richesse de développement est quasiment infinie.
L'avantage majeur de cette méthode est de proposer une projection instantanée dans la vie du groupe, le monde interne de la personne qui se présente pour explorer la position de roi-reine. Le « script intérieur » est ainsi rendu visible et l’animateur s'appuie sur ce matériel pour travailler les forces et les failles du « roi-reine » dans son positionnement.
Cette technique s'inspire de plusieurs sources.
Elle s'appuie sur la notion d'archétypes décris par Jung. En effet, les quatre rôles (Technicien, Guerrier, Sage, Artiste) occupés par le reste du groupe une fois que le roi est en place se retrouvent en tant qu'archétypes majeurs dans beaucoup de sociétés.
Elle reprend également le concept de "timespirits" développé par Arnold Mindell. C'est un concept qui décrit, dans un groupe, l'expression d'éléments souvent inconscients qui cherchent à émerger.
Ce processus se rapproche également des constellations systémiques de Bert Hellinger puisque la personne qui décide d'explorer prend une place particulière et que les autres participants se placent en fonction de celui qui occupe la place du roi. Le jeu se déroule ensuite autour des interactions des uns avec les autres. La notion d’espace et de position (abordée également par Mindell) y joue un rôle déterminant.
Enfin, cette méthode s'appuie également sur les théories systémiques développées par l'école de Palo Alto (Bateson, Watzlawick, etc.). La notion de système en tant qu’ensemble d’éléments en interaction dans un but donné est mis en lumière au cours du jeu.
On y voit que la position et l'action de chacun influe sur le système dans son ensemble, de même que le système agit sur l'action de chacun.

Cette technique permet d'explorer sa manière d'habiter sa puissance intérieure. Elle présente ainsi une voie pour développer la confiance et l'affirmation de soi.

Salle du trone

Si le principe de déroulement est simple, comme toutes les méthodes efficaces, la richesse de développement est quasiment infinie.

L'avantage majeur de cette méthode est de proposer une projection instantanée dans la vie du groupe, le monde interne de la personne qui se présente pour explorer la position de roi-reine. Le « script intérieur » est ainsi rendu visible et l’animateur s'appuie sur ce matériel pour travailler les forces et les failles du « roi-reine » dans son positionnement.Cette technique s'inspire de plusieurs sources.

Elle s'appuie sur la notion d'archétypes décris par Jung. En effet, les quatre rôles (Technicien, Guerrier, Sage, Artiste) occupés par le reste du groupe une fois que le roi est en place se retrouvent en tant qu'archétypes majeurs dans beaucoup de sociétés.

Elle reprend également le concept de "timespirits" développé par Arnold Mindell. C'est un concept qui décrit, dans un groupe, l'expression d'éléments souvent inconscients qui cherchent à émerger.

Ce processus se rapproche également des constellations systémiques de Bert Hellinger puisque la personne qui décide d'explorer prend une place particulière et que les autres participants se placent en fonction de celui qui occupe la place du roi. Le jeu se déroule ensuite autour des interactions des uns avec les autres. La notion d’espace et de position (abordée également par Mindell) y joue un rôle déterminant.

Enfin, cette méthode s'appuie également sur les théories systémiques développées par l'école de Palo Alto (Bateson, Watzlawick, etc.). La notion de système en tant qu’ensemble d’éléments en interaction dans un but donné est mis en lumière au cours du jeu.On y voit que la position et l'action de chacun influe sur le système dans son ensemble, de même que le système agit sur l'action de chacun.

Un atelier permettant de pratiquer sera bientôt programmé. Surveillez les actualités pour plus d'informations.

Les conflits sont inévitables
Il est nécessaire et inévitable dans un couple d’avoir parfois des conflits. C’est ce qui permet les ajustements indispensables dans la vie à deux. Le couple, c’est deux être qui partagent un même territoire. Alors, inévitablement, le désaccord apparait à un moment ou un autre. En tant que thérapeutes, les couples qui nous disent ne jamais se disputer nous préoccupent (quelle que soit la réalité de leurs dires). Les disputent font partie de la vie de couple, il ne peut pas en être autrement et leur absence mettent en évidence un dysfonctionnement. Comment la relation de couple se passe-t-elle ? L’un des partenaires est-il dominé par l’autre ? Ont-ils une entente tacite et inconsciente afin de donner une bonne image de couple face à la société ?
Les éléments constitutifs d’une dispute
La colère : En général, les émotions font peur. Ainsi sa propre colère ou celle de l’autre fait peur. On peut apprendre à connaitre sa propre colère et à s’en faire une alliée afin d’améliorer la relation. La colère est utile, comme toutes les émotions, il s’agit d’un indicateur.
Les causes des disputes : Les disputes se déclenchent toujours à peu près de la même façon. Il faut donc en repérer les mécanismes. En général, les disputes cachent autre chose. S’entraîner à en repérer les mécanismes déclencheurs peut aider le couple à améliorer sa relation.
La ponctuation : Chaque partenaire « découpe » la séquence selon son propre point de vue et suivant sa propre interprétation. Les enfants disent : « c’est lui qui a commencé ! ». En fait, lorsqu’on fait l’effort de se pencher sur le déclenchement des disputes, on comprend qu’il y a bel et bien plusieurs interprétations mais qu’aucune n’est meilleure que l’autre. C’est notre aveuglement (lié aux émotions) qui nous le fait croire…
Bien se disputer
Pour savoir se disputer correctement, il faut apprendre. Cet art n’est pas inné. L’enjeu, si l’on veut que le couple dure est de ne pas créer de dommages irréversibles. Il existe des règles qui permettent de régler les différents en préservant l’avenir. Tout tient dans la forme. Lorsque cette manière de faire est acquise et adoptée par les deux partenaires, le contenu de la dispute peut être traité de manière plus stable.

Les conflits sont inévitables

Il est nécessaire et inévitable dans un couple d’avoir parfois des conflits. C’est ce qui permet les ajustements indispensables dans la vie à deux. Le couple, c’est deux être qui partagent un même territoire. Alors, inévitablement, le désaccord apparait à un moment ou un autre. En tant que thérapeutes, les couples qui nous disent ne jamais se disputer nous préoccupent (quelle que soit la réalité de leurs dires). Les disputes font partie de la vie de couple, il ne peut pas en être autrement et leur absence mettent en évidence un dysfonctionnement. Comment la relation de couple se passe-t-elle ? L’un des partenaires est-il dominé par l’autre ? Ont-ils une entente tacite et inconsciente afin de donner une bonne image de couple face à la société ?

Les éléments constitutifs d’une dispute

La colère : En général, les émotions font peur. Ainsi sa propre colère ou celle de l’autre fait peur. On peut apprendre à connaitre sa propre colère et à s’en faire une alliée afin d’améliorer la relation. La colère est utile, comme toutes les émotions, il s’agit d’un indicateur.

 

Les causes des disputes : Les disputes se déclenchent toujours à peu près de la même façon. Il faut donc en repérer les mécanismes. En général, les disputes cachent autre chose. S’entraîner à en repérer les mécanismes déclencheurs peut aider le couple à améliorer sa relation.

 

La ponctuation : Chaque partenaire « découpe » la séquence selon son propre point de vue et suivant sa propre interprétation. Les enfants disent : « c’est lui qui a commencé ! ». En fait, lorsqu’on fait l’effort de se pencher sur le déclenchement des disputes, on comprend qu’il y a bel et bien plusieurs interprétations mais qu’aucune n’est meilleure que l’autre. C’est notre aveuglement (lié aux émotions) qui nous le fait croire…

Bien se disputer

Pour savoir se disputer correctement, il faut apprendre. Cet art n’est pas inné. L’enjeu, si l’on veut que le couple dure est de ne pas créer de dommages irréversibles. Il existe des règles qui permettent de régler les différents en préservant l’avenir. Tout tient dans la forme. Lorsque cette manière de faire est acquise et adoptée par les deux partenaires, le contenu de la dispute peut être traité de manière plus stable.

YabYumDécouverte du tantra (réservé aux couples)


 

Le Tantra est une tradition millénaire. Il propose de faire des expériences, de les vivre pleinement pour évoluer, développer sa conscience et comprendre le monde qui nous entoure en intégrant la joie et la plénitude.

 

Les expériences proposées s’appiuent sur l’énergie masculine et l’énergie féminine et sur ce qu’elles s’apportent mutuellement. Quelques unes font référence à des pratiques relationnelles, émotionnelles et sexuelles. Les expérimenter en couple permet de vivre et de développer une ouverture à de nouvelles dimensions.

 

Vivre ces expériences en couple est l’occasion de retrouver son âme d’enfant et le plaisir d’être à deux.

 Le Tantra est une tradition millénaire. Il propose de faire des expériences, de les vivre pleinement pour évoluer, développer sa conscience et comprendre le monde qui nous entoure en intégrant la joie et la plénitude.

Les expériences proposées s’appuient sur l’énergie masculine et l’énergie féminine et sur ce qu’elles s’apportent mutuellement. Quelques unes font référence à des pratiques relationnellesémotionnelles et sexuelles.

 

Les expérimenter en couple permet de vivre et de développer une ouverture à de nouvelles dimensions. Vivre ces expériences en couple est l’occasion de retrouver son âme d’enfant et le plaisir d’être à deux.

 

Nous vous proposons une découverte des pratiques tantriques. Si vous êtes en couple et que vous souhaitez expérimenter cette voie... Pour plus de renseignements contactez-nous.

________________________________________

Vivre en couple c’est parfois (souvent) difficile. Le problème est de faire cohabiter deux personnes sur un même territoire. Ces deux personnes ont dans la tête des idées de ce que doit être la vie. Ces croyances sont la source de l’essentiel des conflits dans le couple. Chaque partenaire pense qu’il s’agit là d’évidences et qu’elles n’ont pas besoin d’être discutées ou échangées.

 

On en vient à se construire une représentation de ce que l’autre devrait être, devrait faire… Ces représentations sont souvent en conflit avec la réalité. Et ce conflit avec la réalité, devient un conflit dans la réalité.

 

Dans cet article, nous avons choisi 5 croyances parmi les plus répandues. Elles sont bien entendu plus nombreuses et très variables suivant les personnes et les couples.

  1. Il est normal que l’autre devine mes désirs (et les satisfassent)
  2. Il n’y a pas à faire d’apprentissage en amour. Ça doit être naturel et spontané
  3. Les « bonnes » intentions que j’ai vers l’autre doivent être appréciées
  4. Si un comportement de l’autre déclenche chez moi une émotion désagréable (colère, frustration, agacement…) c’est qu’il-elle cherchait précisément à provoquer ce sentiment chez moi
  5. Tout est de sa faute !

Couple sur un banc

Peut-être que ces phrases vous ont fait sourire, vous reconnaissez votre couple, mais ces petites entorses ne prêtent pas vraiment à conséquences. C’est pourtant la longue suite de ce type d’attitude qui finit par miner la vie de couple. « L’autre n’est vraiment pas satisfaisant, il-elle ne me comprend pas… »

 

Ces malentendus engendrent une lente dégradation des relations dans le couple. Comme l’eau qui s’infiltre dans les fondations d’une maison. Rien d’apparent en surface… puis un jour une grosse fissure. Au moment et à l’endroit où on ne s’y attendait pas.

Alors que faire ?

Bien sûr en parler avec son partenaire. C’est toujours par le dialogue que les premières solutions apparaissent. Parfois une discussion que l’on n’avait jamais osé avoir résout déjà pas mal de choses.Hélas, souvent ce n’est pas le cas. C’est trop difficile. On ne sait pas comment faire, à chaque fois on essaye et tout tourne au drame et au conflit. Une aide extérieure est alors nécessaire. En peu de temps souvent, les premières difficultés s’apaisent. En effet, contrairement à la deuxième croyance, l’amour s’apprend !

 

Nous développerons chacune de ces croyances dans un article spécifique prochainement.

En 2006 , le livre de Will Schultz a été réédité. Le travail présenté dans ce livre s'appuie sur des recherches menées à Essalen dans les années 70.

Will Schutz à élaboré une conception des relations humaines dans les organisations (plus particulièrement dans le milieu professionnel) tout à fait innovante et efficace. Il s'est inspiré du tableau de classification périodique des éléments de Mendeleiev pour organiser les différents types de comportements. Les notions utilisées comme entrées dans ce tableau sont les suivantes :
Inclusion
Contrôle
Ouverture
Importance
Compétence
Amabilité
Ensuite, ces notions sont croisée d'après trois situations :  Interpersonnelle, Individuelle et en fonction de l’Autre
Les outils développés à partir de cette grille son fonctionnels et pragmatiques. Ils permettent dans un premier temps de poser un « diagnostic » sur les comportements individuels (Est-ce que je me sens inclus dans un groupe ? Est-ce que je cherche à contrôler ? etc.) ou sur les fonctionnements organisationnels (Est-elle ouverte ou fermée ? S'appuie-t-elle sur la compétence ? Etc.)
Pour développer son idée, Will Schutz s'appuie sur la notion d'estime de soi. Suite à la phase de diagnostic, il propose donc des outils et des méthodes pour la développer dans les organisations et dans les entreprises. Ces outils sont construits sur les notions telles que l'ouverture ou la franchise. Il a élaboré en particulier une méthode pouvant s'appliquer à la résolution des conflits ou au recrutement par exemple. Il appelle cette technique la concordance. Elle se caractérise entre autre par :
Les solutions gagnant-gagnant
La reconnaissance des émotions
La créativité
La flexibilité
L’empowerment : la responsabilité et le pouvoir donné à chacun quelque soit sa place dans l’organisation
Ce livre est un manuel pratique, didactique et structuré. Les nombreuses études de cas présentées éclairent le propos et illustre la méthode.
L’élément Humain – Will Schultz – InterEditions 2006

 

En 2006 , le livre de Will Schultz a été réédité. Le travail présenté dans ce livre s'appuie sur des recherches menées à Essalen dans les années 70.

 

Octogon ShutzWill Schutz à élaboré une conception des relations humaines dans les organisations (plus particulièrement dans le milieu professionnel) tout à fait innovante et efficace. Il s'est inspiré du tableau de classification périodique des éléments de Mendeleiev pour organiser les différents types de comportements.

 

Les notions utilisées comme entrées dans ce tableau sont les suivantes :

  • Inclusion
  • Contrôle
  • Ouverture
  • Importance
  • Compétence
  • Amabilité

 

Ensuite, ces notions sont croisée d'après trois situations : Interpersonnelle, Individuelle et en fonction de l’Autre

 

Les outils développés à partir de cette grille son fonctionnels et pragmatiques. Ils permettent dans un premier temps de poser un « diagnostic » sur les comportements individuels (Est-ce que je me sens inclus dans un groupe ? Est-ce que je cherche à contrôler ? etc.) ou sur les fonctionnements organisationnels (Est-elle ouverte ou fermée ? S'appuie-t-elle sur la compétence ? Etc.)

 

Pour développer son idée, Will Schutz s'appuie sur la notion d'estime de soi. Suite à la phase de diagnostic, il propose donc des outils et des méthodes pour la développer dans les organisations et dans les entreprises. Ces outils sont construits sur les notions telles que l'ouverture ou la franchise. Il a élaboré en particulier une méthode pouvant s'appliquer à la résolution des conflits ou au recrutement par exemple. Il appelle cette technique la concordance. Elle se caractérise entre autre par :

 

  • Les solutions gagnant-gagnant
  • La reconnaissance des émotions
  • La créativité
  • La flexibilité
  • L’empowerment : la responsabilité et le pouvoir donné à chacun quelque soit sa place dans l’organisation

 

Ce livre est un manuel pratique, didactique et structuré. Les nombreuses études de cas présentées éclairent le propos et illustre la méthode.

 

L’élément Humain – Will Schultz – InterEditions 2006

Qu’entend-on par intimité ? (Dans cet article, nous n’entendons pas ‘intimité’ au sens ‘sexualité’ cetCouple intimité aspect en fait partie mais l’intimité dont nous parlons ici est quelque chose de plus vaste) Vivre en couple c’est vivre avec un-e autre. Cela signifie partager, son temps, son espace, ses émotions, ses pensées avec un autre qu’apriori on a choisi. Rien que de présenter ainsi la vie de couple, on peut prendre conscience de la difficulté que ça représente...

 

De plus nous sommes assez mal préparés dans notre société actuelle à ce partage profond. Le couple plus ou moins réussi de nos parents peut nous donner éventuellement quelques pistes mais par définition l’intimité a été assez peu partagée. Lorsque nous nous lançons dans la vie en couple c’est bien souvent en toute ignorance. Comment faire ? Qu’est-ce qui est important ? Chacun a des représentations dans la tête. Certaines sont fondées sur les films romantiques. Mais les contes de fées s’arrêtent à « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »… Comment cela se passe-t-il après ?

 

La qualité de la relation dans le couple passe par le degré d’intimité que le couple est capable de développer. C’est-à-dire la possibilité de me montrer tel que je suis, sans artifices, avec mes défauts, mes failles et mes vulnérabilités. D’être accepté ainsi et de pouvoir accepter l’autre de même. La difficulté de cette acceptation réside dans le fait que chacun développe une image idéale de ce qui doit être : Ce qu’est un couple, ce que doit être le partenaire idéal, ce qu’est l’intimité et comment la vivre.

 

Cette image, confrontée à la réalité crée souvent un sentiment de déception. Partant de là, le rapprochement avec le conjoint est plus difficile et l’intimité, cette relation forte et sans masque avec un autre être humain, cette relation unique est plus difficile. Se crée alors une distance.

 

Retrouver l’intimité demande alors de revisiter les images idéales qui ont créé le sentiment de déception pour revenir à la réalité et vivre heureux de ce qui est là sous nos yeux et à la portée de notre main.

Byron KatieIl arrive souvent que des idées vous tournent dans l'esprit : « Voilà comment j'aurais dû lui rabattre son caquet ! » ou « Je ne réussirai jamais à finir ce dossier à temps, c'est toujours pareil, je ne sais pas dire non... », etc.

 

Byron Katie propose une méthode à la fois très simple et très puissante pour travailler ce type de pensée et en atténuer les effets néfastes. Elle part du principe que toute souffrance à sa source dans une pensée. Elle propose un outil simple pour investiguer ces pensées. Il consiste en quatre questions et une série de retournements. Utilisée avec franchise et honnêteté, cette méthode est étonnamment efficace pour prendre de la distance avec les pensées néfastes.

 

L'explorateur identifie d'abord la pensée nocive à travailler et la formule au faciliteur. Celui-ci répète alors la phrase et pose les questions suivantes :

 

1. Est-ce que c’est vrai ?

2. Peux-tu être absolument certain que c’est vrai ?

3. Comment réagis-tu lorsque tu as cette pensée ?

4. Qui serais-tu si tu n’avais pas cette pensée ?

 

Il accompagne ensuite l'explorateur dans la dernière phases qui consiste à trouver des retournements à la pensée.

 

Un exemple de pensée à travailler :« Je devrais être plus consciencieux »

 

– « Je devrais être plus consciencieux, Est-ce que c’est vrai ? »

Est-il vrai que je devrais être consciencieux ? Prenez un temps en silence. Laissez venir la réponse spontanée.

 

– « Je devrais être plus consciencieux , Peux-tu être absolument certain que c’est vrai ? »

Ultimement, pouvez-vous réellement savoir que vous devriez ou ne devriez pas être consciencieux ? Pouvez-vous savoir ce qu’il est dans votre intérêt d'être consciencieux ?

 

– « Je devrais être plus consciencieux, Comment réagis-tu lorsque tu as cette pensée ? »

Qu'arrive-t-il quand vous pensez “Je devrais être plus consciencieux” et que vous ne l'êtes pas ? Ressentez-vous de la colère, de la tension, la honte ? Vous sentez-vous coupable ? Essayez vous de changer d'une manière ou d'une autre ? Que sentez-vous quand vous réagissez ainsi ? Cette pensée provoque-t-elle des tensions ou la détente dans votre vie ? Faite silence et écoutez.

 

– « Je devrais être plus consciencieux, Qui serais-tu si tu n’avais pas cette pensée ? »

Vous pouvez fermer les yeux. Pensez à une situation ou actuellement vous ne vous sentez pas assez consciencieux. Puis, juste pour un moment, imaginez vous dans cette situation sans la pensée, “Je devrais être plus consciencieux” Que voyez-vous? A quoi votre vie ressemblerait-elle sans la pensée ?

 

-Enfin, la pensée « Je devrais être plus consciencieux » peut se retourner en « J'ai bien raison de n’être pas consciencieux » (après tout ce que je fais n'est pas mal du tout, j'y passe déjà beaucoup de temps et d'énergie…) « Je devrais être moins consciencieux » etc.

 

Pour être efficace, cette méthodes impose de prendre le temps de sentir ce qui se passe en soi lors de  cette exploration. Il n'y a pas à chercher de 'bonne réponse', ce qui apparaît et parfait.

 

Attention de ne pas faire de la « Thérapie sauvage » lorsqu'on prend le rôle de faciliteur. Dans un premier temps, il est préférable de s'en tenir au quatre questions et retournement.

 

En général, après ce travail, on constate que la pensée d'origine est plus légère. Il arrive que l'on trouve également un autre pensée « dans » ou « sous » la première, un peu à manière des poupées russes. On prend alors séparément cette nouvelle pensée pour la travailler à son tour.

 

Pour en savoir plus : http://www.thework.com

C'est très compliqué d'avoir une réaction calme et efficace à la découverte d'une infidélité. Comment faire ? Parfois c'est la rupture irrémédiable, parfois si certaines conditions sont réunies, c'est l'occasion d'une remise à plat salutaire dans le couple.

Je vous renvoie à un article très intéressant : http://www.psy-couple.fr/difficultes-couple-infidelite.html

Je développerai prochainement ce thème plus en détail.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.


Coordonnées
Adresse

11, rue du Plat, 59000 Lille

Pascal BOURDON :

06.73.87.87.21

Valérie MONTEIL :

06.89.06.50.84

Témoignages
  • "Je garde un bon souvenir de ma première séance de TRE avec Pascal. J'ai pu grâce à lui ressentir précisément chaque muscle de mon corps pour en libérer..."
    Yohann Benhaddouche    
  • "Bonjour, javais découvert lors dune réunion d'information la TRE très curieux de nature je me suis laisser tenter par un essais de TRE j'ai fais connaissance..."
    Jean Jacques Lafolie    
  • "La méthode TRE est une technique simple et formidable pour une relaxation intense des tensions musculaires. Après deux séances, j'ai acquis l'exercice..."
    bernard bailleul    
  • "Je remercie très sincèrement Pascal Bourdon pour ces 4 jours de stage! Votre formation m'a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que personnel..."
    Bénédicte L.    
  • "4 séances avec Pascal Bourdon qui m'ont fait beaucoup de bien. Travail sur moi-même, sur ma gestion du stress. Cela m'a permis de bien évoluer dans..."
    Anne-Lise Come    
  • "bonjour Pascal, [...] La technique [T.R.E] que tu m'as fait expérimenter me rappelle fortement une technique que j'avais utilisée il y a 20 ans (le..."
    Agnès A.    
  • "Je garde un bon souvenir de ma première séance de TRE avec Pascal. J'ai pu grâce à lui ressentir précisément chaque muscle de mon corps pour en libérer..."
    Yohann Benhaddouche    
  • "Bonjour, javais découvert lors dune réunion d'information la TRE très curieux de nature je me suis laisser tenter par un essais de TRE j'ai fais connaissance..."
    Jean Jacques Lafolie    
  • "La méthode TRE est une technique simple et formidable pour une relaxation intense des tensions musculaires. Après deux séances, j'ai acquis l'exercice..."
    bernard bailleul    
  • "Je remercie très sincèrement Pascal Bourdon pour ces 4 jours de stage! Votre formation m'a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que personnel..."
    Bénédicte L.    
  • "4 séances avec Pascal Bourdon qui m'ont fait beaucoup de bien. Travail sur moi-même, sur ma gestion du stress. Cela m'a permis de bien évoluer dans..."
    Anne-Lise Come    
  • "bonjour Pascal, [...] La technique [T.R.E] que tu m'as fait expérimenter me rappelle fortement une technique que j'avais utilisée il y a 20 ans (le..."
    Agnès A.